Bois

Bois

Catégorie d'oeuvre: Estampe
Mesures de l'oeuvre: 76 x 56 cm
Mesures de l'encadrement: 84 x 61 cm
Encadrement: Moulure noire
Année: 1986
Disponible: Oui

À propos de l'artiste

Nom: Louis Rémillard

Information supplémentaire

Louis Rémillard adopte la sérigraphie en tant que médium artistique et commercial en 1979. Ses premières estampes sont des illustrations à l'esthétique inhérente aux bandes dessinées, puis des paysages aux couleurs monochromes. La pratique de l'estampe devient son médium privilégié et l'artiste s'inscrit dans la vague de popularité de cette discipline au début des années 1980. Par la suite, les images purement décoratives et commerciales sont délaissées et Rémillard s'oriente vers un contenu plus lourd de sens avec une «esthétique de la catastrophe», illustrant la modernité par le biais de l'urbanisation. L'utilisation de la photosérigraphie référant à l'art publicitaire, combinée à la gestualité de la peinture caractérise cette production.

Qualifiées «d'art déprimant», ses œuvres sont exposées dans le circuit de l'art actuel au Québec et à l'étranger. Puis, lors de l'essoufflement des estampiers et du déclin de cette discipline au début de 1990, Louis Rémillard se tourne vers la peinture pour transmettre sa perception du réel. Peu à peu, il délaisse ces disciplines pour se consacrer uniquement à la bande dessinée.  Son intérêt pour les grands espaces québécois et la culture autochtone l’amène à publier «Le Retour de l’Iroquois» en 2016. Ce récit graphique, inspiré d’un fait historique du temps de la Nouvelle-France, se retrouve en nomination dans les trois principales remises de prix en bande dessinée au Québec. En 2017, il obtient une bourse de création en résidence à Bordeaux en France, ainsi qu’une bourse de recherche et création du Conseil des arts du Canada. Son travail en arts visuels est exposé au Québec et à l'étranger et fait partie de quelques collections publiques et privées.  

Louis Rémillard est né à Québec en 1955. Diplômé en dessin publicitaire et en graphisme, il complète sa formation par un baccalauréat en histoire de l’art à l’Université Laval. Il est l'un des pionniers de la bande dessinée québécoise. Il développe un goût précoce pour le dessin et participe, en 1973, à la fondation du fanzine amateur de bandes dessinées «Patrimoine» où sont publiés pour la première fois des auteurs québécois maintenant renommés.


Vous pouvez suivre l’artiste sur son site Web.

Retour à votre recherche